Partager cet article

Médias : Désinformation

Bayard fait appel à la Fondation Bill et Melinda Gates

Bayard fait appel à la Fondation Bill et Melinda Gates

Bayard Presse (ou Groupe Bayard) est une entreprise de presse écrite et audiovisuelle française créée par la congrégation religieuse catholique des Augustins de l’Assomption. Cette congrégation est aujourd’hui encore la propriétaire exclusive du groupe. Le groupe possède quatre pôles d’activités que sont la presse écrite, l’édition d’ouvrages, le numérique et l’audiovisuel dans les domaines de l’actualité (La Croix, Le Pèlerin), la jeunesse (Pomme d’Api, Youpi, Babar, J’aime lire, Astrapi, Okapi, Phosphore, Je bouquine, Les clés de l’Actualité), les seniors (Notre temps), le religieux (Prions en Église, Croire, Panorama), la nature (Terre sauvage, Alpes Magazine, Pyrénées Magazine, Pays basque Magazine, Bretagne Magazine), entre autres.

En 2004, Bayard a acquis a fait l’acquisition des sociétés Milan Presse et Éditions Milan qui éditent notamment J’apprends à lire, magazine pour enfants de 6 à 9 ans. Les abonnés ont reçu ce mois-ci un livret sur la pseudo-égalité homme/femme, faux-nez de l’idéologie du genre. Et sur une pleine page, on apprend que la Fondation Bill & Melinda Gates, celle qui attaque les organisations pro-vie au Parlement européen, s’engage aux côtés du groupe Bayard.

Une raison de plus de boycotter La Croix.

Partager cet article

14 commentaires

  1. Bayard publie des romans pour la jeunesse ouvertement satanistes. En 2018 j’avais écrit à l’éditeur en lui expliquant que selon moi, il était étonnant de se prétendre catholique et de proposer aux jeunes lecteurs des rubriques comme « damnés », « enfer » ou « malédictions ».
    J’avais reçu une réponse du père Antoni (qui est le supérieur) qui m’avait expliqué que grosso modo c’était de la sorcellerie mais de la bonne sorcellerie. Un peu comme un film porno qui serait catho parce que les actrices ne prendraient pas la pilule !
    Bref, ces gens ne semblent pas avoir le souci des âmes touts prêtres qu’ils sont.

    • Curieux votre commentaire. Car parler de l’enfer, ce n’est pas sataniste il me semble : le paradis, le purgatoire, l’enfer, est-ce que ce ne sont pas des notions qu’on apprend au catéchisme ?

      • Mon commentaire est sans doute trop lapidaire !
        Le thème de l’enfer dans la collection est abordé comme quelque chose de ludique et pas comme un châtiment éternel…
        Selon le résumé de l’un des romans, l’héroïne est à la recherche de « ses vies antérieures »…

  2. il y a bien longtemps que je pense que le groupe Bayard n’est plus chrétien, il n’y a pas que le journal La croix, les autres également, j’ai annulé tous les abonnements que j’avais depuis belle lurette, y compris ceux de mes petits enfants.

  3. Je boycotte Bayard depuis 2016 : dans Pom d’Api, il y a avait une histoire de sorcière (laide à faire peur) et de diablotins qui encouragent une fillette à aller dans leur château hanté et qui bien sûr, sont tellement gentils qu’ils deviennent amis avec elle.

    En 2020, une ex religieuse a offert un abonnement annuel Astrapi (pour les 7 à 11 ans) à ma fille de 7 ans : le 1er numéro m’a paru bien, hélas un jour ma fille de 7 ans a pris directement dans la boîte aux lettres son nouvel Astrapi que je n’ai pas eu le temps de lire au préalable. Résultat : elle a pleuré tout l’après midi en découvrant l’histoire de David et Goliath, illustrée de scènes sanguinolentes réalistes de la décapitation de Goliath !
    Elle n’a plus jamais voulu lire Astrapi. Avant de les jeter, je les feuilletais et j’étais étonnée de la répétition de la violence (avec dessins sanguinolents) et de détails qui ne me paraissent pas adaptés à des enfants de 7 à 11 ans (public visé par Astrapi) : l’accident qui rend aveugle le petit Louis Braille, Ste Bakhita enlevée à 7 ans et battue par des hommes etc. Je pense qu’on peut raconter ces histoires en suggérant aux jeunes lecteurs les dramatiques accidents sans pour autant les dessiner avec crudité et sang.
    J’ai expliqué tout ça à l’ancienne religieuse qui avait offert cet abonnement, qui a été très étonnée (ça faisait des années qu’elle entendait parlé de ce magazine “chrétien” dans des journaux “chrétiens”).
    J’avais signalé ça à l’éditeur mais n’ai pas eu de réponse.

    • Même Pomme d’Api Soleil qui prétend apporter un éclairage chrétien aux enfants n’est pas plus catholique que plutôt ouvert à toutes les religions. Genre Dieu s’y reconnaîtra.
      J’ai téléphoné pour dire ma déception à Bayard, déception de constater que leurs revues pour enfants n’étaient pas catholiques mais gentillets. “On transmettra”. Maintenant si les Bill Gates s’y mettent …

  4. Le problème est qu’ils n’y a plus de livres, BD, films, … sympa et anodins pour les enfants de 7 à 77 ans.

    Tintin, la revue Pilote de mon enfance me laissent un doux souvenir, Même Mickey et Picsou étaient drôles, plus tard viendra Astérix, …

    Mais tout cela est terminé : Aujourd’hui, la Belle au bois dormant se doit d’être lesbienne et se faire réveiller par le baiser d’une gouine…

    Un arc-en-ciel n’est plus une merveille de la nature mais le symbole de revendications de pervers.

    Ce voyage lent et permanent du beau à la laideur ne peut venir que d’associations, de sociétés et de groupes malfaisants qui ne peuvent en aucun cas se prétendre chrétiens.

  5. Bayard est dans la ligne du Pape François – progressiste et ouvert à toutes les sensibilités ! Une protestantisation à marche forcée !
    Certains évêques comme Mgr Aillet – diocèse Bayonne Lescar Oloron – commence à s’en rendre compte : il vient de demander le boycott du journal LaCroix.
    Malheureusement viendra le jour où il sera trop tard, une fois les pratiquants âgées décédés ou ayant désertés les églises ( mon cas !) devant cet apostasie des clercs eux mêmes !

  6. Il faut donc écumer les bouquinistes et les boites à livres.
    J’y ai trouvé des livres pour enfants “d’avant” que je met soigneusement de coté.

  7. “^pseudo égalité homme-femme”? Euh, pourquoi, ils ne sont pas égaux?

  8. Depuis longtemps, le groupe Bayard sème la peur et mérite 1.000 reproches…

  9. Oui il y a un problème. Sur le site internet d’Astrapi, dans la rubrique destinée aux enfants, il y a quelques années, j’ai entendu une émission soutenue par France info ou il était conseillé aux enfants d’aller demander des bonbons pour Halloween en disant “des bonbons ou un sort!”. Peut-être qu’Astrapi soleil c’est bien, mais c’est beaucoup plus cher qu’Astrapi. En tout cas, notre monde est décadent. Il faut prier pour les prêtres, et pour que le Magistère de l’Eglise soit conservé. Il faut aussi prier pour les familles, l’Eglise, le Pape, le monde. Il serait bon aussi de jeûner un vendredi par mois par exemple et de faire le rosaire tous les jours, ainsi que d’aller à la messe tous les jours. Ainsi, nous serions armés contre les forces du mal qui se déchaînent.

  10. donc il y aurait encore des filles et des garçons !!!
    mais c’est ringard, non?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services