Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

Création d’un prix Anne-Lorraine Schmitt

qui sera décerné chaque année par l’Association des journalistes de défense à un journaliste méritant de moins de trente ans.

MJ

Partager cet article

3 commentaires

  1. Loin de moi la volonté de porter atteinte au courage remarquable et à la dignité exemplaire qu’a fait montre Anne-Lorraine, mais je doute que ce soit aux journalistes de s’arroger de droit de constituer une récompense à un jeune journaliste méritant.
    Je ne veux pas mettre tous les journalistes dans le même panier, mais :
    – ayant lu les rapports entre Sarközy et les media et les évènements qui s’en sont suivis (cf. l’un des posts de l’ami MJ sur votre blog),
    – connaissant le rôle délétaire que quantité de journalistes jouent (je pense notamment à l’affaire Gollnisch ou – à vrai dire, même si l’on n’est pas un défenseur de Bruno Gollnisch ou de sa politique – il faut bien avouer que les accusations de négationisme relayées par la presse sont mensongères et même calomnieuses).
    – constatant l’éternel manichéisme des media (les méchants Berlusconi (fasciste), Bush (alcolique, illuminé), Poutine (dictateur) + les gentils Kerry, Gore, Clinton, Zapaterro)…
    on est bien loin de l’information NEUTRE.
    Les media sont à sens unique. Et contre eux, point de salut !
    Certes, après avoir visité le site web de l’AJD, on peut constater que leur mentalité ne semble pas correspondre à celle de la majorité de leurs confrères. Dont acte.
    Que les journalistes se fassent les chantres de la vérité. La France n’est pas l’Afghanistan ou la Chine, où l’on risque sa peau pour avoir dit la vérité. Pour être journaliste, il faut avoir une qualité essentielle : le courage. Cette qualité n’est visiblement pas présente chez aucun des media de poids (TF1, France Télévisions, Le Figaro, Libération, Le Monde, etc.).

  2. Bravo pour cette initiative !

  3. Il serait peut-être plus judicieux de décerner de genre de “prix” aux victimes méritantes qui ont le courage de se battre contre la racaille.
    Vincent
    @Xtophe: C’est une question: “Dont acte”. On doit comprendre quoi ? Ca ne serait pas “Donc acte” ?
    [Non, il s’agit bien de “dont acte”, formule juridique, elliptique de l’expression « Ce dont il est donné acte » ou « Ce dont il est pris acte », par extension « Il est pris bonne note de la chose », voire à l’impératif « Prenez bonne note de la chose ». Dont acte ! 😉 MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services