Partager cet article

Pays : International

H&M : Noël pas cher grâce aux esclaves éthiopiens

BLe numéro deux mondial du prêt-à-porter, Hennes et Mauritz (H&M), avait indiqué le 16 août qu'il allait étendre son réseau de fournisseurs à l'Ethiopie, après avoir concentré 80 % de sa production sur le continent asiatique. Ce changement s'explique par l'augmentation des salaires en Chine. Le coût de production d'un vêtement fabriqué actuellement en Ethiopie est moitié moins cher qu'un vêtement fabriqué en Chine.

Pour dénoncer cette situation, samedi 14 décembre à 18h, une vingtaine de militants du Bloc Identitaire et de Génération Identitaire ont investi pacifiquement un magasin H&M près du forum des Halles en plein cœur de Paris. Répartis dans les rayons en brandissant des pancartes aux slogans variés (“H&M = esclavagistes”, “Noël pas cher grâce aux esclaves éthiopiens” etc.), et distribuant des tracts aux clients, les Identitaires ont ainsi voulu relayer la campagne “H&M esclavagistes”.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Où l’on voit le sérieux de ces gens – et le fait qu’ils nous prennent vraiment pour des blaireaux. Du reste, ils auraient pu prendre un échantillon d’une seule personne, ç’aurait été un vrai plébiscite !
    On croit rêver (on préférerait, aussi) !

  2. Bravo aux jeunes de Génération Identitaire et au “vieux” du Bloc : toujours à la pointe de l’agit-prop.
    Il faut les soutenir car ils font du très bon boulot en dehors de la sphère électorale…

  3. Bravo Generation identitaire

  4. Magnifique !!!! Cela ne va pas être facile pour la POLICE-POLITIQUE d’interdire de manifester contre l’ESCLAVAGISME, surtout celui des populations NOIRES d’Afrique !!!!!!!! 🙂 🙂 🙂 🙂

  5. Ce n’est pas de l’esclavage, c’est simplement dû à un coût de la vie moins cher et au faible développement économique du pays.
    Il est bon que l’industrie s’intéresse enfin à l’Afrique, c’est ce qui va lui permettre de croître comme les pays asiatiques avant elle.

  6. Ceux qui se plaignent de cette situation sont les premiers à nous dire qu’il faut développer l’Afrique pour stopper l’immigration.

  7. Un esclave n’est pas payé. Si le coût d’un vêtement confectionné en Éthiopie est quand même déjà de la moitié du coût chinois je pense que les ouvriers éthiopiens sont payés. Que propose le Bloc Identitaire? De monter une usine pour un sous-traitant d’Airbus à Adis-Abeba? De faire venir les plus courageux en France pour bosser dans les abattoirs bretons, ramasser les poubelles, couler du béton? Des immigrés chrétiens, mais bien sur, ça y est je comprends!!!
    Non c’est pas ça la réponse? Ah de l’aide au développement avec le CCFD alors? Non plus? Les laisser crever pour bien leur faire comprendre que faire 40km aller-retour le dimanche pour ouïr la Sainte Messe c’est absurde puisque Dieu n’existe pas ou plutôt qu’il a parlé dans l’oreille de Mohamed? Pauvres identitaires. Merci de publier mon commentaire. Pour une fois.

  8. Cela ne vous rappelle pas les guignols de l’info :
    des jouets fabriqués par des p’tits n’enfants pour des p’tits n’enfants !
    Là, nous avons des vêtements fabriqués par des plus que pauvres pour de petits bourgs beauf bien au chaud dans leurs salons, mais militant contre la pauvreté ! Il est vrai que les Éthiopiens ne doivent pas avoir froid, eux aussi sont au chaud toute l’année.

  9. Le jour où nous coûterons moins chers que les Ethiopiens les usines reviendront en France – c’est cela la mondialisation !

  10. Réaction typiquement au ras des pâquerettes des Identitaires : si l’Afrique s’industrialise enfin pour devenir ”notre” usine, remplaçant l’Orient chinois ou autre, ce sera pour les Africains une incitation à ne plus émigrer vers l’Europe, grâce au développement que cela va entraîner.
    Ces Ethiopiens (chrétiens soit dit en passant) ne seront pas des esclaves : ils seront payés, et l’Ethiopie n’est pas gouvernée comme la Chine, par un parti unique totalitaire communiste.
    Quant à la France, qu’elle développe de l’excellence dans le vêtement : matières innovantes, techniques et/ou naturelles, et haut de gamme, ou petites séries produites localement en sous traitance dans des ateliers familiaux à domicile, comme le font les Italiens, avec des circuits courts : ce serait pleinement ”identitaire”. Il est vain de penser que la structure de consommation des ménages français puisse supporter le coût des tee shirts ”made in France”.
    Rappel : certains membres des 2 familles propriétaires de H et M financent le combat pro vie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services