Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le PLFSS consacre une nouvelle atteinte à la famille

L'avocat Bernard Hawadier réagit à l'amendement au Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale privant les parents de leur légitime autorité à l'égard de leur fille mineure concernant la contraception :

"Qui a le pouvoir d’exercer l’autorité sur des mineurs ? Les parents
ou l’État ?
Pourquoi, parce qu’il s’agit de sexualité, faudrait-il qu’il
en soit autrement ? Où est-il écrit que la notion de libération
sexuelle doit prévaloir sur l’autorité naturelle dont les parents sont
investis par la loi que l’État est censé faire appliquer ?
On ne peut
pas être à la fois pour la famille et la détruire de l’intérieur.

Suis-je rétrograde, passéiste, dépassé ? Ce que je sais, c’est que
ces évolutions sournoises, insidieuses se font au mépris des règles les
plus élémentaires de la vie sociale
. Notre époque a besoin de cohérence,
particulièrement sur ce sujet. Parce que le sexe est le lieu de tous
les progrès, de toutes les déchéances, de tous les vices, de toutes les
violences, de tous les bonheurs, de toutes les joies. C’est par lui que
l’on transmet la vie. Le sujet est capital, au-delà de l’apprentissage
de la jouissance !

Que ceux qui appellent à des États généraux de la famille à
l’occasion du débat sur le mariage homosexuel soient écoutés et
entendus, par pitié !"

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il faut saisir le Conseil Constitutionnel ! Et puis, c’est un cavalier budgétaire !!!

  2. Très bien dit.
    Mais le plus lamentable est sans doute que cette protestation capitale contre une véritable incitation de mineurs à la débauche , vienne d’un avocat isolé et non pas d’une légion d’évêques!
    Ils sont sans doute trop occupés par les dialogues avec l’islam et les problèmes d’insertion desdits “migrants” (au “im” censuré!)

  3. Ah, ça faisait longtemps qu’Exupéry n’avait pas incriminé les évêques, eux qu’on ne peut pourtant pas taxer de silence actuellement… si tant est qu’on veuille bien écouter !

  4. @VdR
    Les évêques ont certes allégrement pris le train en marche de l’anti-mariage Gay. Mais ils sont encore trop peu nombreux à soutenir les marches pour la Vie.
    Quant à la lutte contre la dégradation des mœurs sexuelles – laquelle a une importance sociétale, éthique, spirituelle et religieuse, considérable – depuis plus de 30 ans, pour la très grande majorité d’entre-eux, leur silence est assourdissant.
    Je persiste et signe.

Publier une réponse