Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Marine Le Pen et Marion Maréchal convoquées devant la commission d’enquête parlementaire sur les violences des groupuscules d’extrême droite

Marine Le Pen et Marion Maréchal convoquées devant la commission d’enquête parlementaire sur les violences des groupuscules d’extrême droite

Marine Le Pen et Marion Maréchal recevront ces prochaines semaines une convocation obligatoire pour venir témoigner devant la commission d’enquête parlementaire sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France. Ouverte à la demande de la France Insoumise, cette commission est présidée par le député LFI Muriel Ressiguier, et a pour objectif de

«faire un état des lieux sur l’ampleur du caractère délictuel et criminel des pratiques des groupuscules d’extrême droite».

Au moment où les Blacks Blocs profitent des Gilets jaunes pour sévir dans les rues, les députés veulent

«mettre fin aux activités de ces groupuscules [de droite] et faire en sorte qu’ils soient mieux surveillés. Beaucoup de ces groupes, même lorsqu’ils font l’objet de dissolution, se reforment. Lors de nos auditions, on nous a donné l’exemple du groupe “Troisième voie” qui est présent sur le territoire sous diverses formes depuis 1936».

Même si ce sont bien les groupes d’«ultradroite» qui sont visé en priorité par la commission, les premiers débats ont largement tourné autour du Rassemblement national.

«Nous nous concentrons également sur les passerelles qui peuvent exister entre le RN et l’ultradroite». «Nous regardons s’il y a une réelle étanchéité entre ces groupes et le parti, notamment ses ramifications avec le groupe des “Identitaires”. Le fait que Marion Maréchal ait ouvert son école à Lyon, ville où il y a une concentration de ces groupuscules, qui a été le fief d’un certain nombre de négationnistes, est intéressant».

Devant la perspective de cette convocation, Marine Le Pen rétorque :

«La France Insoumise ne pourra plus accuser Emmanuel Macron de dévoyer les institutions puisqu’elle fait exactement la même chose. Elle mène un combat politique à ses adversaires à travers des institutions qui ne sont pas faites pour ça!» «Je vais y aller et ils ne vont pas être déçus. Je vais leur parler d’une vie entière passée à subir les violences de l’extrême gauche. Cela fera comme le procès en diffamation engagé par M. Baupin, qui s’est transformé en son propre procès».

Quant à Marion, elle trouve cela savoureux :

 

Partager cet article

6 commentaires

  1. le grand n’importe quoi en marche,on croit rêver

  2. Je crois qu’Emanuel Ratier avait rédiger un livre sur les violences de groupuscules type Licra, LDJ….

    Est-ce que ce sera au menu ?

  3. Je crois qu’Emmanuel Ratier avait rédiger des livres sur les violences de groupuscules type Licra, LDJ et Trotskyste ….
    – Les Guerriers d’Israël : enquête sur les milices sionistes
    – Ras l’front : anatomie d’un mouvement antifasciste, la nébuleuse trotskyste
    Dans “Éphémérides nationalistes” il y a aussi de la matière…
    Est-ce que ce sera au menu ?

  4. Cela ne rigole pas à la gestapo, la nouvelle police politique de notre état fasciste.

  5. “Marine Le Pen et Marion Maréchal convoquées devant la commission d’enquête parlementaire sur les violences des groupuscules d’extrême droite”

    A mon avis cette commission risque de chômer……. de belles séances d’ennuis en perspective et surtout de bons ronflements dans la salle……

    • Détrompez vous ! Surtout si elles sont toutes les deux… Ils vont se prendre leur 4 vérités en pleine face.
      Certains ne parleront plus jamais, d’autres iront sans doute se pendre, d’autres n’oseront plus jamais se regarder dans une glace, d’autres feront des crises de larmes etc. On peut s’attendre à pas mal de démissions…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services