Partager cet article

France : Politique en France

Menteur

P En juillet 2008, nous relayons une information selon laquelle Guillaume Peltier, ancien bras droit de Philippe de Villiers, allait rejoindre l'UMP. Dans un commentaire (et par courriel), Guillaume Peltier niait catégoriquement cette rumeur.

Aujourd'hui, on apprend qu'il s’est mis au service de Jean-François Copé depuis quelques mois. Selon les journalistes Solenn de Royer («La Croix») et Frédéric Dumoulin (AFP), Guillaume Peltier a largement contribué à l’écriture du dernier livre de Jean-François Copé, «Un député, ça compte énormément».

Partager cet article

25 commentaires

  1. à ce rythme la pour les prochaines présidentielles il sera le bras droit d’Olivier Besanceneau.
    C’est ce que l’on appelle une carrière politique!
    Monsieur il est encore temps de vous réveiller…

  2. Entre “rejoindre l’UMP” en juillet 2008 et faire le nègre de Copé pour un livre sorti en mai 2009, il y a quand même une petite différence, non ?
    [non. MJ]

  3. comme chacun sait :
    “on est jamais mieux trahi que par les siens!”.
    Mais au fait ! était-il des nôtres ? puisqu’il collabore -sans scrupule, ni honte- au triomphe des vainqueurs de la guerre civile de 1789 qu’il représente aujourd’hui.
    J’entends bien qu’il est peut-être un grand malade, victime du syndrôme de Stockhôlm qui fait aux otages, après un certain temps de privations et de persécutions et d’enfermement, adopter les idées de leurs ravisseurs (…)

  4. L’hypocrisie étant la première arme et la plus importante pour réussir à accéder au pouvoir (toutes catégories confondues, mini association à but “non lucratif”(sic) gros parti “rénové”(resic) et indirectement à l’argent, je souhaite un bon voyage à l’ami Peltier.
    Et aux autres. (toutes catégories confondues)
    Comme disait Pasqua (qui répétait d’ailleurs la formule) “ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent.”
    Quelqu’un vote encore ici ?
    Quelqu’un répond à un sondage ?
    :-)))

  5. Aux dernières cantonales Guillaume Peltier était candidat de l’ancienne majorité départementale dans le canton de Tours Sud. S’il avait eu à l’époque l’investiture, c’était grâce à l’UMP…

  6. L’argent n’a pas d’odeur.
    Passer en quelques mois d’Alain Marleix, à Brice Hortefeux puis à JF Copé, quelle santé. C’est une tri-thérapie!

  7. …vu le caractère de Copé je doute que le jeune et ambitieux Peltier fasse de vieux os chez ce hiérarque du système.
    Ce qui est sûr c’est qu’il doit se mordre les doigts de pas être resté avec Villiers. A être trop pressé d’aller à la soupe Peltier a raté une occasion !

  8. «Un député, ça compte énormément».
    ça compte surtout l’argent qu’ils nous coutent!
    Quand ce n’est pas l’argent qu’ils nous volent….en toute légalité républicaine, bien sûr!

  9. @greg
    petite rectification : ce n’est pas Pasqua mais Edgar Faure qui avait imaginé la formule de la girouette qui tourne et non le vent.
    .. Edgar Faure le Radical, centre gauche associé des gaullistes, giscardien de circonstance, brillante intelligence, ancien ministre de l’Education et candidat aux Présidentielles….
    …Un politique dans le vent de 1789 qui a poussé l’extrême-gauche radicale,laïque, de Ferry et Clémenceau dans la poubelle de l’histoire, pré-fabriquée, matérialiste et dialectique au bénéfice des socialistes, communistes et gauchistes pour aujourd’hui (…), et demain ?
    Le système est une centrifugeuse qui dénie toute permanence et donc toute existence de Vérité, où, Dieu est interdit de Cité.
    Si nous voulons des hommes politiques au service du bien commun, fidèles à la Vérité sur l’Homme et la société, cessons de soutenir le système des sans-Dieu, inauguré en 1789 et plus encore aujourd’hui lorsque le loup est habillé en agneau tels : le Vicomte, Antony, Boutin, Lang, etc…
    Il faut changer d’Institution politique.
    Eh oui, on en est là !
    formation, contact : [email protected]
    http://www.viveleroy.fr

  10. Guillaume Peltier est un jeune dont l’arrivisme est à l’égal de notre président gagneur plus.
    Quelle pépinière de talents méconnus ce MPF!!

  11. Le problème n’est plus de savoir quelle est le bon parti politique, quel est l’homme politique fidèle, quelle est la bonne stratégie politique.
    La question n’est même plus de savoir quel engagement politique nous devons prendre y compris celui de ne plus en faire en considérant que le système, le régime et j’en passe sont pervers.
    Je suis en train de relire les ouvrages de Daniel-Rops sur l’histoire de l’Eglise au temps des apôtres et des martyrs.
    Il est clair que les chrétiens doivent se considérer à l’image de ces première communautés chrétiennes dans l’empire romain. Que faisaient-ils ?
    Ils prient avec ferveur,y compris pour leurs ennemis. Ils affirment sans peur leur foi dans le Tout Autre. Ils sont prêts au sacrifice supprême à l’imitation de leur Maître. Et surtout donnent l’image de frères qui s’aiment (“regardez comme ils s’aiment”)et dont la vie est irréprochable.
    Et celà a suffit à construire le monde chrétien.
    Et si nous nous aimions et si notre vie était irréprochable et si nous vivions en apôtres fermes mais aimants ?
    Voyez-vous, j’ai été dans le monde politique durant 20 ans, essayé toutes les stratégies possibles avec tous les échecs dont nous faisons état dans ce blog notamment ; et j’en suis arrivé à la conclusion que la première des choses à faire était de me convertir réellement. Être chrétien, ce n’est pas un programme politique, c’est un état d’être, c’est un témoignage. Si nous ne sommes pas différents des autres, quel témoignage donnons-nous ?
    Alors on peut continuer à se lamenter sur les positions et stratégies politiques de tel ou tel. Mais celà ne sert à rien sauf à se désespérer ou vivre dans la colère ou le ressentiement. Quoi qu’il en soit, celà restera stérile.
    Alors quel doit être notre programme ?
    1) sanctifier notre vie avec l’aide des sacrements
    2) agir en témoins aimants par tous les moyens que l’Eglise nous propose (relisons les encycliques de nos 2 derniers papes Jean-Paul II et Benoit XVI)
    3) agir partout où le bon Dieu nous place (y compris dans la sphère publique) “sans attendre d’autre récompense que celle de savoir que nous faisons votre sainte volonté”
    4) être heureux d’être chrétien, confiants dans la miséricorde divine et accomplir notre de voir d’Etat de façon irréprochable.
    Si déjà, on réussi à réaliser celà , je suis certain que la nouvelle Babel, ce nouvel empire du mal dans lequel nous vivons, se convertira à son tour.

  12. “Un député ça compte énormément”, Guillaume Pelletier a prêté la main pour un ouvrage d’humour noir, peut-être a-t-il choisi le titre en pensant aux chansons de son enfance: “…ça trompe énormément”. Pathétique.

  13. Ouuuuuuh! Vous l’aimez pas cuilà!
    Remarquez, moi non plus, pas tellement (politiquement, je parle). Je l’ai trouvé pas bon du tout pendant la campagne présidentielle de Villiers. Il faisait petit roquet.
    [Ce n’est pas “j’aime” ou “je n’aime pas”, c’est un fait. MJ]

  14. Avec un tel talent de contorsionniste, si en plus Guillaume Peltier était intelligent et charismatique, je lui promettrais un bel avenir politique.
    Heureusement ça n’est pas le cas.

  15. Chapeau, M. Peltier! Quand je vous ai connu au Centre Charlier et au Front National, je n’avais pas remarqué (ni non plus sans doute votre “fan club”)que vous étiez doué d’un aussi grand talent de fourberie. C’est assez sidérant, en effet, de vous voir ainsi faire les louanges de notre cher “hyper-président” sur votre blog. Vous êtes sans doute partisan de la taxe carbone et du travail le dimanche, de la rentrée de la France dans l’Otan, de la Turquie qui se prépare à intégrer l’UE,de la Halde, de l’avortement, de la lutte contre la “transphobie”?
    Vous avez sans doute un trés grand avenir politique et d’ailleurs vous avez un grand modèle en la personne de Chirac. Je vous félicite, vous réussirez peut-être. Ne vous fachez pas avec Christine Boutin, j’ai l’impression qu’elle traverse une phase de dépression car vous lui faites, avec votre ami (ou ex, car vous avez l’habitude de trahir vos amis politiques)de Villiers, une concurrence qu’elle juge déloyale.
    Les choses sont bien claires à présent. Les masques sont tombés. L’impatience, l’ambition et l’orgueil ont révélé votre vrai personnalité.
    Vous savez quoi? Je n’ai jamais trouvé que vous aviez vraiment du talent. De la facilité dans l’expression orale, certes, mais pas de talent politique.
    Bon courage car sachez également que pour vos nouveaux amis et vos ennemis, vous serez toujours un ancien du FN, du MNR, du MPF, du Centre Charlier…

  16. Les vrais menteurs, ce sont tous ceux qui veulent faire croire qu’on pourrait défendre la France traditionnelle et le Christ Roi à l’intérieur de la république et de la démocratie, comme en chantant la sacrilège et gauchiste Marseillaise. Les Peltier et les Villiers, aussi détestable que cela paraisse, sont cohérents avec leur choix ; les nationalistes qui jouent aux vierges effarouchées sont pourtant dans la même catégorie sans vouloir l’assumer. Le système de la Révolution française, ce n’est pas que l’UMPS, c’est la république toute entière.

  17. @gedecock
    vous avez exactement raison.
    j’ajoute quand même, qu’il faut tenir compte de l’expérience des premiers chrétiens qui ont fait chrétienté de proche en proche pour aboutir “sans programme, sans parti, sans démocratie ni suffrage universel” à la monarchie absolue de droit divin.
    Ce qu’on appelle aujourd’hui la Chrétienté, avec tous ses atouts naturels et surnaturels, est située historiquement à partir du baptême de Clovis (496). Le témoignage demeure dans les arts, la civilisation, la culture : nous n’avons plus à inventer mais à vivre de la foi catholique.
    (si toute l’énergie et l’argent des campagnes électorales allaient à la sanctification, que de Versailles, de Cathédrales, d’universités, de progrès humains et chrétiens nous réjouiraient !)
    En plus, une bonne institution qui porte naturellement et surnaturellement au Beau, au Bien et au Vrai, permet aux humbles, qui n’ont pas l’étoffe des héros, de se sanctifier… quand même.
    Aujourd’hui tout concourt à la déchristianisation, à la dégradation de tout : cherchez l’erreur institutionnelle et, malgré les vents contraires, sanctifiez-vous pour faire advenir avec le Christ-Roi des coeurs et des cités : Son Lieutenant (lieu-tenant) le Roi très chrétien, complément temporel du Vicaire du Christ (le Pape).
    formation, contact : [email protected]
    http://www.viveleroy.fr

  18. Sens of humour, cher MJ!

  19. La politique c’est avant tout l’ecole de la trahison, le plus jeune va à l’ecole pour apprendre à trahir l’ancien; ainsi Sarkosy a trahi Chirac, Coppé trahira Sarkosy et Peltier entre en apprentissage pour, plus tard, trahir Coppé; eternel combat des anciens et des modernes…

  20. Le flot de commentaires que suscitent ici les évolutions de G. Peltier n’est pas sans intérêt. On y voit bien sûr dominer la dénonciation de la trahison, mais quelques voix en revanche défendent le personnage, selon une argumentation qui rappelle celle avancée par certaines figures qui, au temps de la Révolution, refusèrent d’émigrer (ou s’y résignèrent fort tard ; on pense à un Talleyrand, un duc d’Orléans) comme aussi, plus prêt de nous, par d’autres du complexe «Vichy-collaboration». En gros, nous dit-on alors, quand les furieux, l’ennemi ou des politiciens douteux s’imposent, choisissons, dans l’intérêt national, de ne pas les laisser complètement maîtres de la maison, quelque sacrifice que nous coûtent certaines fréquentations. Ils recueillent en général peu d’indulgence de ceux dont ils l’espèrent ainsi. On sait le jugement que l’émigrerie ou les ultras réservèrent aux personnages cités plus haut, comme celui asséné aux Kollabos par les résistants de la «pure et dure».
    Notons, sur le forum du Figaro, un spectre de réactions assez différent. Une opinion s’y lit nettement qui, dans le ralliement des Villiers et Peltier, croit accueillir avec faveur un signe d’une «droitisation» du sarkozysme contredisant enfin son apertura a sinistra.

  21. mais non voyons, petit Peltier infiltre le système ripoublicain pour mieux le détruire de l’intérieur, tout comme son maître Villiers (rire 🙂

  22. Quand je repense à son discours du meeting fondateur des Jeunes Pour la France en décembre 2005, je me demande comment on peut se renier à ce point. Quelle misère…

  23. D’accord avec gdecock

  24. Peltier est un ambitieux. Il a cru qu’avec les idées nationales il “réussirait”. L’échec de Villiers aux présidentielles l’a fait passer de l’autre bord. Rien d’étonnant.
    En revanche, à l’intérieur même du mouvement national, des Peltier faisant leur trou et prospérant sur le dos des militants tout en bradant nos idées, on en connaît. Ils ne sont pas moins dangereux que l’autre.

  25. Monsieur Janva,
    vous prétender ne faire que rapporter une information, mais le titre de votre post est “Menteur” me semble-t-il…
    [Oui. C’est également un constat. Cliquez sur les liens du post. MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services