Partager cet article

France : Politique en France

Pour s’en sortir, l’UMP doit se dégauchir

Le problème majeur de l'UMP, dénoncé aussi bien par Guillaume Peltier, Laurent Wauquiez, Rachida Dati ou Henri Guaino est celui de la ligne politique de l’UMP. Le parti de droite doit-il se « centriser » ou au contraire, s’assumer « de droite » avec une vraie ligne courageuse et ambitieuse ? Rachida Dati défend la droitisation ou plutôt la dégauchisation :

« L'alliance avec le centre, prônée par quelques-uns, montre que certains n'ont tiré aucune leçon du scrutin de dimanche dernier». « Ce n'est pas dans les petits calculs entre amis que nous redresserons notre parti. Ce n'est pas dans les petits calculs entre amis que nous partirons à la reconquête de la France et du cœur des Français ».

« Dans leur immense majorité, les militants et les sympathisants ne veulent pas s'allier avec un centre qui a activement participé à faire battre la droite en 2012. » 

« Nous ne voulons pas parler de stratégies d'appareils : nous voulons une vision renouvelée pour la France fondée sur l'autorité, le travail, le mérite, la Famille, notre identité nationale… en un mot une droite sûre de nos valeurs françaises ».

Partager cet article

24 commentaires

  1. Sarkozy défendait une “ligne de droite”, mais a laissé déferler l’immigration. Alors vous savez, les “discours” de l’UMP, il faut s’en méfier.

  2. Cette ligne de droitisation a déjà perdu, avec le naufrage corps et bien de Copé et consorts. Celui qui était le tenant d’une pseudo ligne droitière a sombré avec Bygmalion.
    Wauquiez, Peltier, Dati ne sont que des amuseurs de foire. Ils sont la caution morale pour conserver les benêts crédules. Ils ne pourront pas empêcher le trio Juppé, Fillon, Raffarin de draguer le centre.

  3. Et pourtant, un certain nombre d’umpistes (Juppé, Fillon, etc), souhaitent l’inverse, se “centriser”: le meilleur moyen d’offrir un boulevard au FN…

  4. Il faut une France libre de tout pouvoir qui controle nos partis. Après cela, on pourra et faire de la politique et gouverner.

  5. Qu’elles sont belles ces paroles de Rachida Dati! Le problème est bien que Sarkozy tenait les mêmes propos en 2007, s’est fait élire sur ceux-ci et on a vu ce qu’il en a fait. Les pseudo leçons tirées de son échec ne sont que de la manipulation.
    Que ceux qui continuent à se montrer favorables à la droitisation du parti prennent leurs responsabilités et aillent s’allier avec la vraie droite.
    Qui me trompe une fois, honte à lui ; qui me trompe deux fois, honte à moi!

  6. À gauche Hollandouille, à droite Bygmagouille : dimanche dernier, les Français ont tranché…

  7. Tout le risque est :
    1) que l’UMP se “droitise” mais seulement dans le verbe.
    2) par cette ligne, le FN baisse et l’UMP gagne
    3) que les idées de l’UMP “droitisée” ne soient pas mise en application, ou de manière imparfaite ou que cette droitisation soit très insuffisante (par exemple il FAUT la préférence nationale, la réforme du code de la nationalité, l’inversion des flux migratoires, la suppression des “pompes aspirantes”, l’instauration de la “double peine” etc etc). Même une UMP “droitisée” sera timorée sur ces questions et on ne résoudra pas le problème de l’immigration.
    4) au final c’est la France qui perdra. Et on aura encore perdu du temps alors que l’échéance approche… (je parle évidemment du “grand remplacement”…”avec nous AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD disait JMLP)
    N’avons-nous pas déjà connu cela il y a peu, en particulier en 2007 ?
    Alors NON. 3 fois NON.
    [Ou que 5) l’UMP se droitise et passe des alliances électorales avec le FN.
    MJ]

  8. Oui l’UMP pourrait passer par des alliances mais je n’en ai pas tenu compte car si une tendance “droitière” gagnait, cela créerait une explosion du parti et l’UMP disparaitrait. Le parti qui ferait alliance aurait un autre nom. Je vois les choses comme cela.

  9. Rassurez vous, l’UMP tel qu’on la connait est morte. Reste à savoir si ellel va éclater en 2, 3, ou 4.
    Jupé, Fillon, Rafarin représentent au sein de la droite la plus bête du monde “la droite qui n’ose pas se dire à gauche” et qui va s’unir avec Bayrou pour reformer “le marais”.
    La Droite Forte est la composante majoritaire chez les sympathisants et son intérêt et de faire sécession.

  10. @ MJ
    [Ou que 5) l’UMP se droitise et passe des alliances électorales avec le FN.”
    Vous vous accrochez, contre vents et marées, à cet espoir! 🙂
    [Je ne vois pas comment le FN peut gagner seul. Et d’ailleurs je ne vois plus l’UMP gagner seule. MJ]

  11. Il lui a manqué un seul mot, à Rachida, le mot Patrie ^_^

  12. Cet acharnement a vouloir renflouer le Titanic est hallucinant.
    Laissez le couler avec tout son équipage et qu’ils restent au fond de l’eau.
    Si certains veulent absolument sauver leur peau qu’ils prennent le large avec le vieux tanker rouillé “PS”…

  13. Le pire, c’est Hollande donnant des leçons à l’UMP sur le modèle de la “république exemplaire” !
    Comme si le plus impopulaire des présidents de la Ve République n’était pour rien dans la montée du FN qu’il continue d’appeler “l’extrême-droite” parce que cela l’arrange.
    C’est l’hôpital qui se moque de la charité. Le PS n’est pas en reste sur les fausses factures. Dans les années 1990 l’affaire Urba a été un modèle du genre.

  14. Il y a deux ans l’UMP s’est retrouvée en faillite : le trou a été comblé par la générosité des militants qui se sont “saignés” . Les mêmes militants découvrent aujourd’hui ce que Copé faisait de leur argent …
    Donc il ne suffira pas de “se dégauchir” pour regagner la confiance .

  15. @blh
    D’accord avec vous, c’est ce que j’allais écrire…

  16. L’UMP est un grand parti, il n’a pas à suivre les idées du centre ou de du FN. Il doit avoir des lignes directrices propres, c’est lui qui doit être leader. De plus il y a des gens très intelligents et de très bonne qualité pour élaborer un programme. Pourquoi ne pas refaire comme pour l’élaboration du programme de Sarkozy en 2007. Par contre il faudra le mettre en oeuvre dans les 6 premiers mois après l’élection présidentielle.
    Le système des primaires ne me semble pas pertinent car il se forme des écuries qui élaborent des programmes pour récupérer le plus d’électeurs et ensuite l’élu applique un tout autre programme, on a l’exemple concret de Hollande et c’est une catastrophe pour la France.

  17. Je trouve tout le monde bien naïf, y compris MJ sur ce coup-là…
    L’UMP adopte le discours qui lui convient pour se faire élire : d’ailleurs, le discours est varié (cf. Juppé) histoire de ratisser bien large.
    Aujourd’hui, le FN, dont on rappelle qu’il est bien plus à gauche que le Front Populaire des années 30, a légèrement le vent en poupe (ne pas s’exciter sur des élections européennes dont on sait pertinemment depuis 20 ans qu’elles servent d’exutoire au peuple…) donc l’UMP calque une partie de son discours sur le thème porteur…
    Si la majorité des Français voulaient euthanasier des enfants, ils adopteraient leur discours aussi (ainsi que le FN).
    On est très loin d’hommes de caractère au discours sincère dont l’objectif est le bien commun.
    [A ceci près que les électeurs de l’UMP sont, eux, vraiment de droite, et que cela fait 2 fois qu’ils font sentir à l’UMP qu’ils en ont assez d’être pris pour des dindons. MJ]

  18. [A ceci près que les électeurs de l’UMP sont, eux, vraiment de droite, et que cela fait 2 fois qu’ils font sentir à l’UMP qu’ils en ont assez d’être pris pour des dindons. MJ]
    Je me permets d’être dubitatif… car la notion de droite est totalement galvaudée…
    Presque personne n’est capable de définir ce qu’est la droite… ou alors, ça devient un fourre-tout dans lequel on met n’importe quoi (du centre jusqu’au FN via certains groupuscules bizarres aux relents douteux).
    On rappelle qu’à l’origine, la droite est catholique ET monarchiste. On en est TRÈS loin aujourd’hui…
    Alors que la majorité des Français soient « à droite » (au moins sur une forme plus ou moins éloignée), on est d’accord (et ça ne bouge pas depuis des lustres), autant on ne la rassemblera pas autour de quelque chose de commun de façon évidente tant la culture de droite est inexistante (et c’est la chance de tous les partis de « droite » car ils ratissent « au nom de la droite » des gens qui ne voient pas (faute de culture) combien ils sont trompés).
    Enfin, que les Français (de droite) en aient marre d’être pris pour des dindons est douteux : ça fait des décennies qu’on les prend ouvertement pour des c… et qu’ils continuent bêtement à élire les gens qui les insultent en permanence.

  19. Vieil adage: “les Français ont le cœur à gauche et le portefeuille à droite”.
    Quelques règles assez robustes:
    -la copie ne vaut pas l’original (une UMP qui se droitiserait réellement, aurait tout intérêt à changer de nom, et à se montrer très ferme sur ses positions)
    -l’équilibre physique des vases communicants fait qu’une UMP (supposée “de droite”) qui se centrise gagne des voix à sa gauche mais en perd à sa droite. Apparemment, elle en perd plus qu’elle n’en gagne.

  20. le crane d’oeuf Juppé reste dans la logique de son parrain en politique Chirac, qui a laissé sans sourciller le pays s’enfoncer toujours plus bas, pendant 2 mandats consécutifs, ne souhaitant que profiter tout simplement de la fonction pour lui même, Madame, et leurs petits amis!
    si l’UMP ne vire pas ces pauvres petits barons, elle est morte et ce sera une juste peine ou alors que les juppé, baroin, raffarin & co aillent rejoindre leurs amis du modem, ce sera enfin une excellente initiative car ainsi ils disparaitront naturellement et définitivement avec celui qu’ils ont fait Maire de Pau (enfin un titre de ‘grande gloire’ pour celui là!!)…

  21. D’accord avec PK, malheureusement…
    Henri Guaino est un gaulliste de gauche, mal placé pour représenter la droite. Il a contribué à la désastreuse politique de gauche de N. Sarkozy : un peu de mémoire ne nuit pas.
    Mathématiquement, UMP-Juppé+centre triomphera, tellement les Français en ont ras-le-bol du PS.
    Non, Mme Dati, le centre n’a pas voté contre la “droite” à la présidentielle, mais contre Sarkozy, lui-même du centre (c’est lui qui l’a dit).
    Mme Dati, votre patron M. Sarkozy n’est pas de droite, et a fortement gauchisé l’UMP.

  22. “nous voulons une vision renouvelée pour la France fondée sur (…) notre identité nationale” : ce n’est pas R. Dati qui a appelé sa fille “Zora” ?

  23. La droite ? quelle droite ? Elle se fond dans les discours du gauchisme. Est d’ailleurs devenue de “centre” droit. Manger à tous les râteliers ne peut jamais tenir bien longtemps. Il faut des idées fortes, être capables de les appliquer et surtout rester honnête.

  24. Le Peuple est “à droite toute”, et que lui propose-t-on?
    L’UMP, la droite la plus bête du monde qui quand elle est au pouvoir n’a de cesse de s’incliner devant le politiquement correct et de faire la politique de la gauche
    ou
    la SARL des Le Pen devenue plus Socialiste que Nationaliste en trois ans!
    Pauvre France!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services