Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Faille dans le dogme de la pilule contraceptive

De plus en plus de jeunes femmes qui ont longtemps pris la pilule n'en peuvent plus. Un généraliste effectuant aussi des consultations gynécologiques en région parisienne confie :

"Mes patientes se posent de plus en plus de questions. Ces derniers mois, pas une semaine ne se passe sans que l'une d'entre elles ne vienne me voir pour trouver une autre forme de contraception. Elles ont toutes quasiment le même profil : jeunes femmes actives de 25 à 35 ans, sous pilule depuis 10 ans ou plus, la plupart en couple stable depuis plusieurs années."

La France est en tête de classement mondial des pays concernant la prise de la pilule (60% des femmes sont sous contraceptif). Mais ce qui apparaissait comme un gain dans les années 60 est désormais vécu comme une contrainte par de plus en plus de femme.

  • Anne, 32 ans, affirme avoir recommencé à sentir son corps et à en reprendre possession après l'arrêt de la pilule. L'argument du respect de sa santé est également avancé. Anne ajoute que son ami trouve comme elle qu'il "est mauvais de se mettre sous chimie tout le temps".
  • Inès, 31 ans, explique sa répulsion : "Je me suis dit […] tu refuses de manger du poulet aux hormones, mais c'est toi qui te bourres d'hormones ! Ça m'a fait froid dans le dos".
  • Louise, 32 ans, dénonce, elle, "le côté dogmatique, comme si le seul moyen c'était la contraception. On a l'impression de n'avoir jamais eu le choix, qu'il n'y a qu'une seule école de pensée et qu'il n'est pas possible d'avoir une opinion, de questionner la norme".
  • Nadia, 32 ans, "féministe" : "J'ai arrêté la pilule pour ne plus traiter mon corps comme une personne étrangère. Ma libido a explosé. Malheureusement, cette question du plaisir est rarement abordée par les médecins."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Voici un extrait du Père Daniel-Ange
    Des toxines en vente libre…
    La pornographie semble anodine, si ce n’est divertissante. Mais visqueuse et vicieuse sœur de la violence, elle engendre des esclaves. Agressive, elle attaque ce qu’il y a de plus fragile en nous, rejoint mille complicités secrètes, réveille les pulsions, infecte l’imagination, pollue la mémoire, excite le corps, trouble le regard, souille le cœur, paralyse l’esprit. Ses images deviennent tatouages : elles s’impriment au fer rouge. Ces brûlures, qui en guérit ?
    Le porno serait-il à l’âme ce qu’est le Sida au corps ?
    http://www.zenit.org/article-4143?l=french

  2. Si le constat est intéressant il ne faut pas pour autant se réjouir trop vite car le stérilet, moins contraignant, est souvent le produit de substitution proposé à la place de la pilule ce qui est particulièrement grave.

  3. Pour Thierry, oui mais une femme qui ne veut plus de la pilule, ne va pas se satisfaire longtemps du stérilet qui est une attaque tout aussi pire à sa féminité (un truc dans votre corps). En tant que femme, je suis optimiste sur un cheminement vers la notion de retour vers la maternité comme don et épanouissement magnifique de la féminité…
    Ce que disent ces femmes dans ces témoignages ont été ressenti par bien d’autres avant elles, même si elles étaient moins nombreuses à l’avouer.

  4. Bien dit, Thierry. Ce n’est pas la contraception qui est “attaquée”, c’est la pilule contraceptive. Et il y a effectivement des alternatives que les gynécos conseillent de plus en plus à leurs patientes. Pas sûr que cela aille dans le sens de votre combat contre la contraception.

  5. Faire connaître les “méthodes naturelles” de régulation des naissances connaît, dans notre entourage un écho de plus en plus important.

  6. Un jour, les gynécos s’intéresseront peut-être aux méthodes naturelles, qui ont l’avantage de n’être aucunement intrusives, qui vont dans le sens d’une réelle éducation des populations, et qui peuvent se réclamer d’une écologie bien comprise.

  7. quand vous parlez de méthode naturelle à un médecin, il vous répond :: OGINO,
    Faudrait déjà qu’ils les connaissent les méthodes naturelles, il y a du boulot…!!!

  8. Face à cette pensée unique que le monde nous impose (euh, pardon, propose) chacun devrait avoir une bonne dose d’explication de type TeenSTAR
    http://www.teenstar.fr/
    Mais le monde en est encore loin.
    Il a bien besoin de Jésus ce monde… =)

Publier une réponse