Partager cet article

France : Société

Gleeden : la colle n’est pas très fidèle à l’affiche

La preuve en images :

0
12 affiches en moins porte Maillot, ça prend 20s, les passants vous regardent interloqués et amusés.

Pour s'opposer à cette campagne de publicité faisant la promotion de l'infidélité, vous pouvez signer ici.

Partager cet article

16 commentaires

  1. “Changement de pâture réjouit les ânes”

  2. La pétition contre cette publicité a démarré en janvier 2013. Est-celle encore actuelle ? Les affiches faisant la promotion de l’infidélité sont-elles encore déposées ?
    Cordialement

  3. Déjà rien que le slogan de ce site douteux est une publicité mensongère (“pensé par des femmes”). Il a été créé par deux frères, français vivant aux US.
    Et puis j’ai toujours été étonné par le pouvoir de nuisance, non pas seulement par l’activité du site en lui même, et tout l’exhibitionnisme publicitaire actuel, mais aussi par le fichier client: quel superbe moyen de chantage!

  4. Ces affiches, j’en ai encore arrachées M°Pyrénées, M° Grands Boulevards hier, tellement elles me font bondir. Egalement
    M° Commerce il y a une semaine. Réagissons vivement et n’ayons pas peur d’arracher l’ivraie !

  5. Aucune demande adressée à Gleeden… Et une pétition qui se termine par “nous devons signer cette pétition”, c’est plutôt bizarre…

  6. Pétition signée !

  7. A Serge,
    Oui, cette campagne sévit actuellement dans le métro parisien et je me réjouis de voir les affiches déchirées (ligne 2 hier). Je compte bien procéder au décollage si j’en vois une entière !

  8. je bondis aussi à chaque fois que je vois ces pub Gleeden… Attention toutefois à ne pas être trop visible quand vous déchirez ces pub, je me suis pris une amende de 90€ pour en avoir déchirée une…

  9. @ Bernard : la pétition sera adressée à Gleeden mais qui s’en contrefichera comme de la sa première chemise.
    L’objectif est ici de saisir le Procureur pour initier une action en Justice vis à vis de Gleeden (ou sa société mère BlackDivine)et vis à vis de MédiaTransport, régie publicitaire de la RATP.
    Et puis d’informer toutes les autres parties prenantes pour leur mettre la pression.
    Cdt,

  10. Faisant partie de la génération Y, je constate que de nombreuses filles de mon âge trompent où ont déjà trompées leur petit ami. On donne toujours à l’homme le rôle du salaud, mais depuis quelques décennies,je constate que les femmes rattrapent leur retard en matière d’infidélité, ce qui n’augure rien de bon. de là à ce que l’infidélité féminine soit érigée en étendard de libération de la femme, il n’y a qu’un pas.

  11. À condition, bien sûr, de jeter l’affiche déchirée à la poubelle, et non par terre…

  12. Affiches déchirées à gare du Nord, Saint Marcel, Austerlitz,Saint Lazare… -15 affiches en une semaine, je suis contente d’avoir fait le pas 🙂 en effet les passants ne disent rien.

  13. Vincent,
    Je ne peux que confirmer votre constat.
    Et cette “liberté” finit souvent par un divorce.

  14. Une pétition, c’est bien. Mais franchement, à ce niveau n’y aurait-il pas une action en justice plus appropriée ? Rappelons que ces sites (celui en référence n’est pas le seul) appellent à violer rien moins qu’un contrat civil, celui du mariage imposant des obligations de fidélité. Pour le contrat religieux, l’Etat ne peut pas intervenir. Il faut donc réagir à ce niveau-là “républicain”.

  15. Bien que l’infidélité soit monnaie courante chez nos politiques et que l’exemple vienne de haut, en faire l’apologie, c’est faire reposer les rapports humains sur le mensonge, alors que nous savons que la confiance est essentielle dans tout lien social et familial.
    Pour le bonheur de nos enfants, restons vrais.

  16. je me suis faite interpelée par une agent RATP l’autre jour…(j’étais en train d’arracher une affiche), je lui ai dit calmement que j’étais mère de famille, que ce n’était pas simple d’élever nos enfants au milieu de cette pollution/violence publicitaire…elle m’a répondu qu’elle comprenait et m’a laissée partir…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services