Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Sarkozy sur l’éducation

Le président de l’UMP est interviewé dans le Figaro de ce matin :
S’en prenant principalement à l’uniformité du service public d’éducation, il souhaite le développement d’établissements privés dans les zones sensibles :

Le social n’est pas l’apanage des établissements
publics
. Les établissements privés ont une longue pratique et des
réponses originales en la matière. L’enseignement privé déborde
d’ailleurs de demandes d’inscriptions. Je n’accepte pas que la liberté
de choix de l’école soit réservée à ceux qui habitent dans les beaux
quartiers. Pour la même raison, je suis pour la suppression à terme de
la carte scolaire
. A terme, parce qu’elle n’est possible que dans le
cadre d’une autonomie renforcée des établissements.

S’il ne soutient pas explicitement les efforts de Gilles de Robien sur le dossier des méthodes de lecture, c’est pour en appeler à "plus de liberté pour les enseignants" car "on
n’enseigne pas la lecture et l’orthographe de la même manière à tous
les enfants." Peut-être, mais 84% des parents ne veulent pas de la méthode globale pour leurs enfants…

Contrairement au discours de M. Sarkozy sur "l’immigration choisie" ou la "discrimination positive", celui-ci est raisonnablement cohérent, et il a raison de vouloir rendre les établissements plus autonomes. Ce discours s’apparente aux efforts de Tony Blair pour assouplir le système scolaire britannique.
Toutefois il diffère du projet britannique en ne posant pas comme principe premier la liberté de choix des parents. Le président de l’UMP dit certes bien du privé ("sous contrat", précise-t-il), mais ne pose pas la condition première d’une vraie liberté scolaire : le bon scolaire.
Pour introduire une vraie réforme cohérente, on conseillera à M. Sarkozy la lecture de cette analyse d’Anne Coffinier (Créer son Ecole) et Vincent Laarman (SOS Education).

Henri Védas

Partager cet article

10 commentaires

  1. Oui mais est-ce qu’il n’y a pas un risque de voir apparaitre des enseignements islamiques.

  2. Le fait de créer des “établissements privés” dans les “zones sensibles” (en français, les zones à forte population immigrée) est un appel au communautarisme: à quand les Madrassahs à Saint-Denis? Il en existe d’ailleurs déjà une (école coranique) à Lille, ouverte il y a deux ans.
    Soyons clairs: à l’exception des écoles hors-contrat, les écoles “privées catholiques” aujourd’hui n’ont pratiquement plus de catholique que le nom (il y entre même des musulmanes en tchador, la loi et les contrats avec l’Etat interdisant le prosélytisme religieux…donc catholique au sein même des écoles catholiques!).
    Et le vrai problème de l’Education nationale aujourd’hui c’est le type d’enseignement délivré, non plus “insruction” et savoir pour tous mais désormais embrigadement politique et abandon de l’histoire et de la littérature au profit de la sociologie, etc. donc les enfants ne retiennent plus que des idées, en plus orientées à l’extrême gauche…
    Sans parler de la sécurité à l’école, pb qui grève toute velleité de qualité d’enseignement dans les “zones sensibles”.
    Bref, Sarkozy, une fois de plus, tape à côté de la plaque et ignore les vrais problèmes de l’Enseignement d’aujourd’hui.

  3. une deuxième ècole islamiste vas ouvrir à Lyon,d’un cotè, nos hommes politiques veulent lutter contre le communautarisme et ils font le contraire !
    Bon, je sais vous aller me dire qu’il existe des ècoles privèes juives et catholiques,et Alors ! la France est chrètienne et catholique.et dire qu’il y a des gens qui vont l’elire prèsident en 2007..

  4. Pas moi en tous cas… 😉

  5. Et oui il est fort probable que cet opportuniste de Sarko soit elu… Ca fait peur…
    Sarko donne bonne conscience au Francais moyen […] qui a honte de penser comme Le Pen parce qu’on l’a mediatiquement lobotomisé en lui disant que c’etait le mal absolu… (que l’on aime ou pas le personnage de Le Pen est un autre debat…)

  6. Il me semble que la question de la méthode abordée par Nicolas Sarkozy est plus intéresante qu’il n’en a l’airet dépasse de loi le problème de la méthode globale. En effet, reconnaître une plus grande liberté à l’enseignant, ne plus le juger selon sa méthode mais selon ses résultats, c’est tout simplement remettre en cause ce qui se fait aujourd’hui dans l’éducation nationale où le contenu est moins important que la méthode, comme ne cesse de le répéter les pédagogistes.
    Pour sortir de l’impasse Sarkozy promeut… une certaine forme de subsidiarité, où, en fonction d’objectifs déterminés, chaque professeur aurait la reesponsabilité des résultats de ses élèves, ses cours ne lui étant plus dictés par l’inspection générale.

  7. Oui, on n’ a qu’à faire comme ça: laisser encore davantage de “liberté” dans l’enseignement aux gauchistes qui enseignent déjà à tort et à travers la négation de l’histoire (apports de l’Ancien régime, génocide vendéen, persécution des prêtres sous la Convention et le Directoire, bienfaits de la colonisation, etc).
    Ben voyons!

  8. Le chèque scolaire une idée des neo conservateurs américains,chaque famille peut choisir l’enseignement de ses enfants,l’état verse une prestation pour permettre aux familles les plus pauvres de bénéficier d’une éducation chrétienne.Cette disposition pourrait s’étendre aux autres confessions.

  9. Oui, c’est très juste. C’est d’ailleurs une mesure figurant dans le programme du FN.

  10. et dans le programme de Mr P de Villiers,[…]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services