Partager cet article

Religion

Suède : un pasteur luthérien devient catholique

Per Mases, ancien directeur du centre œcuménique de retraites spirituelles Berget à Rättvik en Suède, est devenu catholique le 20 octobre. Pasteur luthérien depuis 48 ans, il dit regretter la «politisation» de son Eglise. Ce phénomène est devenu assez banal.

Per Mases est engagé dans le dialogue œcuménique depuis des décennies. A 76 ans et gravement malade, il ne veut pas faire des vagues. Sa conversion est le résultat d’une très longue réflexion et d’un profond sentiment d’appartenance à une Eglise «Une» qu’il a voulu assumer avant de mourir. Pasteur depuis 48 ans, il dirigeait jusqu’à l’année dernière un centre œcuménique de retraites spirituelles, particulièrement fréquenté par des pasteurs protestants ou des responsables très engagés et aussi par des catholiques. Per Mases se réfère à sa grand-mère : juste avant qu’elle ne décède d’un cancer, elle avait émis l’espoir de se retrouver après sa mort dans un endroit où elle pourrait prier pour les vivants. C’est une conception catholique de la vie après la mort. En Suède, certains protestants (pas seulement luthériens) partagent cette conception.  Per Mases a déclaré : 

"J’ai beaucoup d’expériences positives de l’Eglise de Suède. A Berget, ces expériences sont devenues très concrètes. Mais j’ai aussi observé comment l’Eglise a pris ses distances, dans la question des ministères et ensuite en matière de mariage entre personnes de même sexe. L’Eglise est partie droit vers la périphérie. Pourquoi ne consulte-t-on pas d’autres Eglises avant de prendre des décisions ?"

Per Mases aime toujours sa communauté luthérienne en ce qu’elle a d’authentiquement chrétien. Mais il ne voit pas l’intérêt de continuer à cautionner le reste qui n’est tout simplement pas chrétien. En l'occurrence, Per Mases rejette le relativisme culturel qui broie tout sur son passage, notamment les dogmes tenus pour vrais pendant des siècles dans sa propre Eglise (la vérité historique de la résurrection, naissance virginale de Jésus, succession apostolique, etc.).

Partager cet article

5 commentaires

  1. J’ai vécu un peu en Suède et je peux témoigner de ce que plusieurs de mes amis protestants se sont convertis au catholicisme. Et ce essentiellement en raison des positions extrêmement sociales prises par la Svenska Kyrka (l’Eglise de Suède). Par exemple, dernièrement, le fait que l’Eglise de Suède accepte de marier les homosexuels a été pour beaucoup la goutte qui a fait déborder le vase. Il faut en effet bien garder en mémoire que, pour les protestants, la règle c’est “sola scriptura” (alors que pour nous la “traditio” est aussi importante). Or la Bible condamne sans équivoque l’homosexualité. Il apparaît donc au grand jour pour beaucoup de suédois que leur église trahit l’essence même du protestantisme. Ajoutez à cela que l’Eglise de Suède a un statut quasi fonctionnarial (une amie qui avait annoncé à son église vouloir se convertir au christianisme s’est vu répondre for peu diplomatiquement “vous êtes consciente que vous ne pourrez plus être enterrée dans les cimetières d’Etat?”), qui apparaît de plus en plus comme un squelette sans beaucoup de chair, et vous comprendrez qu’elle se transforme progressivement en repoussoir.
    Enfin, pour comprendre l’ampleur du mouvement, il faut aussi savoir qu’il n’y a, dans la liturgie, quasi aucune différence avec les messes catholiques : le déroulement de la messe est exactement le même : les textes, les chants, etc. Moi qui y ait assisté (en vertu du principe “à Rome fais comme les romains”), je peux témoigner de ma surprise : n’aurait-ce été l’évêque femme, je me serais cru dans une messe catholique. Ceci pour dire que la transition de l’église de Suède à l’église catholique n’est pas exceptionnellement difficile à envisager pour les suédois.
    Enfin il faut ajouter que les luthériens les plus antipapistes (les protestants sont quand même éduqué dans l’idée que le pape est le suppôt de Satan) préféreront cependant se tourner vers d’autres églises protestantes (tels que la pingströrelse, qui se développe beaucoup), ou bien même abandonner la foi.
    En conclusion: ce retour au catholicisme est réel et prend de l’ampleur en Scandinavie (car c’est aussi le cas en Norvège et en Finlande).

  2. Amusant, c’est partout pareil: les églises protestantes prennent toutes peu à peu fait et cause pour le relativisme ambiant, seule l’Eglise ne cède pas… et tous ceux qui se sont convertis l’ont bien vu!

  3. JuLieN,
    Votre propos est intéressant, mais je suis un peu surpris par votre phrase:”en vertu du principe “à Rome fais comme les romains”
    1-Je ne pense pas que l’Eglise nous permette d’assister à un office hérétique même en pays protestant.
    2-Qu’auriez-vous fait si vous aviez visité Sodome et Gomorrhe?

  4. @HB
    Je considère que mes amis protestants, en Suède, sont sincèrement à la recherche du Christ, ce qui n’aurait sans doute pas été le cas des sodomites ou des gomorrhiens. Ne pas les accompagner à leur messe les aurait sans doute vexés. Par ailleurs il n’y avait pas d’Eglise catholique là où j’habitais. De même, eux m’accompagnent à mon église catholique, en France, quand ils me visitent.
    Vous voyez HB, il y a la lettre de la règle et il y a l’esprit de la règle. Je ne crois pas aller brûler en enfer parce que j’ai voulu prier avec mes amis protestants et ne pas les choquer. En tout cas si j’y vais je ne pense pas que ce sera pour cela. 😉 La phrase que vous reprenez est un principe de politesse. De civilisation, même, dirais-je.
    Permettez-moi de vous renvoyer à Matthieu 5,9.

  5. JuLieN,
    Je ne juge pas vos amis protestants, je ne les connais pas.
    Pour ma part, je connais des personnes qui font plus de 70 Kms le dimanche pour avoir une messe catholique!
    Ce n’est pas héroïque, c’est simplement naturel quand on a pris conscience de ce qu’est la messe!
    Messe qui n’a rien, mais vraiment rien à voir avec n’importe lequel des offices protestants!
    Les accompagner à leur office, sans même aller à la messe ne peut que les confirmer dans leur erreur, voire même leur faire croire que leur religion est meilleure!
    Nous sommes en plein relativisme!
    Le syncrétisme n’est pas loin, et vous participer à fonder LA religion du troisième millénaire!
    Voyez-vous JuLieN, pour ce qui est de la Loi, continuez Mattieu 5 jusqu’aux versets 17-19.
    L’esprit de la règle c’est bien car ça permet à chacun d’y trouver ce qu’il veut (c’est un peu la base du protestantisme) mais avec la lettre de la règle, on est certain de ne pas se tromper!
    Maintenant, permettez moi de vous conseiller un livre passionnant chez Plon de Robert Beauvais: Nous serons tous des protestants.
    Si ce n’était pas prophétique, c’était bien vu: de fait beaucoup qui se disent catholiques, sont déjà protestants sans le savoir, ou sans vouloir l’avouer!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services