Partager cet article

Histoire du christianisme

Sans bonnet phrygien, la manif est plus belle

De Jean Sévillia :

"[…] Le bonnet phrygien, devenu l’emblème du mouvement révolutionnaire en
1790, s’impose fin 1792, son usage culminant jusqu’à la réaction
thermidorienne de 1794. C’est-à-dire que ce couvre-chef incarne peu ou
prou la Terreur et même la Grande Terreur, qui est sans doute un des
moments les plus tragiques de notre histoire.

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense donc à la princesse de
Lamballe, assassinée pour crime d’amitié avec Marie-Antoinette, et dont
le corps nu, décapité au couteau de boucher, a été promené dans Paris,
la vue de son intimité soigneusement exposée suscitant des propos
égrillards de la part de délicats militants de la Liberté.

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ces prêtres et à ces
religieuses que Carrier, à Nantes, déshabillait et liait nus, l’un à
l’autre, l’un face contre l’autre pour être précis, sexe contre sexe,
avant de les noyer dans la Loire. Ce charmant adepte de l’Égalité
appelait cela un « mariage républicain ». Parenthèse : détourner la symbolique du mariage n’est donc pas nouveau…

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ce curé vendéen à qui
des soldats, sans doute partisans de la Fraternité, avaient tranché les
deux mains avant de répandre dans l’auge à cochons le contenu du
tabernacle de son église. Ce martyr a été retrouvé accroupi devant
l’auge, les deux avant-bras collés contre terre afin de tenter d’arrêter
l’hémorragie, et lapant dans l’auge, s’efforçant de disputer aux
cochons les hosties consacrées. […]"

Partager cet article

79 commentaires

  1. Pas faux tout ce qui est dit… Mais il faut essayer de se mettre de l’autre côté.
    Quand ce pouvoir établi qui se dit héritier de la Révolution voit le peuple catho débouler deux cent ans plus tard avec des bonnets Phrygiens … A quoi pense-t-il à votre avis ? Que les privilèges qu’il s’est octroyé depuis deux cent ans c’est fini .
    Et qu’il peut commencer à numéroter ses abattis, comme on dit !

  2. Un grand merci pour cette réaction ! Je me tue à le dire mais forcément, on me dit juste que je suis contre car royaliste… Bref, à partager !

  3. En effet !

  4. Bien d’accord avec vous. et quand j’entends les organisateurs et politiques UMP parler de manif républicaine, j’ai moins envie de participer alors que quand Valls parle de manif antirépublicaine, j’ai très envie de participer….

  5. Je suis tout à fait d’accord, le bonnet phrygien n’a rien à faire dans ces manifestations,il est l’embléme des ancétres de ceux qui nous gouvernent aujourd’hui et qui à leur tour ont la méme haine des cathos et veulent détruire le mariage et la famille.

  6. Je l’ai déjà dit, mais ne pas hésiter à lire: “Vendée, du génocide au mémoricide”, de Reynald Secher, pour ne plus avoir une vision “bisounours” de la Révolution française…

  7. http://www.youtube.com/watch?v=-Wy5jh_-dXU&feature=youtu.be
    Voici les veilleurs d’hier soir (23h15). En fait, 200 jeunes qui voulaient rejoindre les veilleurs n’ont pas pu, car les forces de l’ordre les en empêchaient. Ils sont donc restés assis avenue de breteuil (de l’autre côté de l’école militaire.
    Les veilleurs des Invalides apprenant cela, se sont tous levés vers 23h15, pour aller les rejoindre !
    Chant des partisans et l’espérance dans un calme absolu.
    Cortège inédit

  8. merci ! moi aussi quand je vois dans les manifs des jeunes filles (pleines de bonne volonté , certes) porter le bonnet phrygien, je me dis :” les pauvres, elles ont étudié l’Histoire avec les programmes de l’éducation nationale ( la Rééeducation Nationale ), elles ne savent pas ce qu’elles font !” mais cela me fait toujours assez mal au coeur. J’espère qu’on n’en verra plus dans les cortèges !
    Et puis j’avoue que j’entonne volontiers les la plupart des slogans et des chants, en choeur avec les autres manifestants, mais pas la Marseillaise. Le “sang impur qui abreuve nos sillons” est aussi du sang de prêtres et religieux martyrs.

  9. Ouf! Nous sommes nombreux à le penser, mais,seuls, des personnes comme vous avez l’autorité pour dénoncer cette mascarade complètement barjote!Merci!

  10. En trois paragraphes, Jean Sévillia nous rappelle ce qui se cache derrière les termes de notre devise républicaine… Puisse la gueuse et ses sbires disparaître rapidement et complètement.

  11. Jean Sevilla a bien raison
    mais ceux qui le portent ne sont pas dupes, et ont une culture historique
    par conséquent c’est certainement par dérision
    (la soi-disant Liberté assassinée par ceux qui descendent des porteurs de ces “bonnets”, une façon de leur en renvoyer l’image, un “détournement de bonnets”)

  12. Merci Monsieur Sévilla, et vous êtes des mieux placés pour rappeler ces horreurs.
    J’ai eu la nausée en voyant ces bonnets phrygiens.
    Et ça ne s’arrange pas quand j’entends les propos nauséabonds de Phryjide Barjot, émule de Fouquier-Tinville, dénonçant et livrant à Manuel Gaz tout ceux qu’elle veut éliminer parce qu’ils ne sombrent pas dans la confusion mentale..ou plus simplement parce qu’ils pourraient lui faire de l’ombre;

  13. Grands respects à tous ceux qui peuvent s’investir dans ce combat pour notre civilisation.
    Le bonnet phrygien est effectivement “un peu” déplacé. C’est au nom des valeurs qu’il véhicule que cette loi sera votée.
    Mais la résistance doit continuer par tous les moyens même légaux.

  14. Merci au Salon Bauge de contribuer à remettre progressivement les pendules à l’heure !

  15. Merci pour ce billet de bon sens !
    Vendredi j’ai eu le droit à une volée de bois vert parce que j’avais osé dire que la démarche des veilleurs serait encore plus belle sans ces tristes symboles… pourtant je ne suis pas royaliste, mais ça semble logique que ces bonnets sont en contradiction avec toutes nos convictions !

  16. Oups ! Désolé pour la faute de frappe (Salon BEIGE, bien sûr…).

  17. et si on vivait dans le présent au lieu de ressasser le passé ?! certains emblèmes n’ont plus la même signification qu’il y a 200 ans, heureusement. J’admire M. Sévilla, mais il vit trop dans ses bouquins. Nous devons connaître notre Histoire, mais évitons de faire comme si nous étions toujours en 1794 ! Le temps présent est le temps de Dieu.

  18. Merci !!

  19. Il conviendrait de s’ apercevoir que la bataille est menée sur le terrain médiatique. Le bonnet phrygien vise à brouiller les repères du camp d’en face. Il ne s’ agit pas d’une confusion historique, mais d’un leurre. D’une façon générale d’ailleurs, de nombreuses critiques de la MPT et de F Barjot manquent leur cible faute d’avoir compris la nature de la bataille en-cours.

  20. @ Arnold
    Votre raisonnement est curieux : « vivre dans le présent sans ressasser le passé » encouragerait plutôt à laisser tomber lesdits bonnets phrygiens, non ???

  21. Allez, vous nous refaites le coup du drapeau blanc…
    Les symboles changent de camp, voyez le rouge du sang de Saint Denis, devenu celui de Paris, puis de la Commune, puis des partis communistes.

  22. Remplaçons les bonnets phrygiens par des chapeaux de nos régions, au moins on les appréciera.
    Par exemple, le rabatet vendéen serait plus logique à mettre sur la tête d’une Vendéenne qu’un bonnet phrygien. Le rabatet ressemble au stetson et sachez-le, les statsons américains ce sont les Vendéens qui l’ont inventé en Amérique au moment de la conquête de l’Ouest.

  23. Mme Barjot est une adulatrice de l’UMP
    elle veut livrer à la police ceux qui ne s’en réclament pas (50% de la population, d’ailleurs représentés par seulement 1 ou 2 députés
    c’est la continuation du système UMPS (libéralisme à deux têtes: tout doit être permis, ce qui fait qu’elle en contradiction avec les siens, mais ne veut pas le reconnaître,par esprit de caste)

  24. Effectivement je me demande depuis le début ce que ces jeunes ont dans la tête ( ou sur la tête )pour porter ce bonnet affreusement révolutionnaire.
    En ce qui concerne la marseillaise, j’ai aussi beaucoup de mal à l’entonner…

  25. C’est vrai. C vraiment moche ce petit bonnet frigidien…

  26. Merci Jean Sévilla!
    Ces jeunes sont pardonnables car ils ne connaissent pas l’histoire authentique de la révolution française (laquelle fut encore interdite pat Mitterrand lors des commémorations de 1989).
    Même à des fins stratégiques tout compromis avec l’adversaire est immoral (comme on le rappelait récemment sur le Salon Beige, à l’ai de d’une citation de Soljenitsyne).
    C’est de plus inutile. Lors des événements du 20 juin 1792, Louis XVI (trop irénique et/ou victime du syndrome de Stockholm)accepta de coiffer le bonnet phrygien, cela n’empêcha ni la perte de sa vie ni celle de la Franc!

  27. Vous avez historiquement et réellement raison… mais il s’agit d’un symbole, Marianne et le bonnet phrygien représentent la France libre dans l’esprit du peuple. Si nous allons dans cette logique, la Marseillaise que nous chantons à tue-tête est carrément raciste (Commment un chrétien peut il chanter “qu’un sang impur abreuve nos sillons”, le sang en question est à l’origine entre autres celui des vendéens) mais c’est l’hymne national, que cela nous plaise ou non. Alors bien sûr, il faut éduquer les consciences, mais il y a urgence, une chose à la fois, pour l’instant nous nous battons contre la loi Taubira… cela n’exclut pas un certaine lucidité. Merci à Jean Sevillia de nous le rappeler.

  28. J’admire Jean Sévilla autant que j’abhorre la triste période révolutionnaire. Mais entendons nous bien. Pour en connaître quelques unes, ces Mariannes-là ne portent le bonnet phrygien ni par inculture (certaines d’entres-elles, voyez-vous, sont les filles de royalistes comptant parmi les plus engagés de notre beau pays), ni encore moins par mimétisme révolutionnaire. Elles savent toutes ce que cela représentait. En 1789. Car aujourd’hui, vous en parlez car cela contribue à la force du message visuel qui passe – puisque tout le monde a pu voir ces charmantes Mariannes engagées. Par pitié, ne sapez pas l’énergie de ces jeunes de France, cette France qui se réveille, et qui utilise ses codes pour se battre.

  29. La présence des bonnets phrygiens fait partie du folklore de cette manif récupératrice de tout un arsenal de thèmes dits “de pensée de gauche” : des homos pour ne pas être accusé d’homophobie ; des musulmans pour ne pas être accusé de racisme.
    Ils me gènent infiniment moins que la présence massive d’élus UMP sollicités par un Copé qui, le lendemain même, tergiverse dans les media.
    Même si les prêtres en soutane ne sont plus priés de se dissimuler en milieu de cortège, cette MPT m’est insupportable, ces discours de l’égérie rose bonbon, du syndicaliste, du politicien… C’est un bouillon composite sans âme.
    Une fois de plus, mon corps a marché. Mon esprit est ailleurs, pour une suite plus conforme à mes attentes.

  30. Je suis assez d’accord sur l’aspect dérision…
    Comme beaucoup, ces symboles me font horreur… Mais la dérision est plus forte que les symboles (l’Église en sait quelque chose…).
    En brouillant les repères, ces symboles ridiculisent les propos du sinistre Gaz et de tous les journalistes…
    À mon avis, il faut continuer… et éduquer les enfants pour qu’ils sachent.

  31. « Notre patrie à nous, c’est nos villages, nos autels,
    nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous.
    Notre patrie, c’est notre Foi, notre Terre, notre Roi…
    Mais leur patrie à eux, qu’est-ce que c’est, Vous le comprenez vous ?
    Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition…
    Pour eux, la Patrie semble n’être qu’une idée ;
    pour nous, elle est une terre.
    Ils l’ont dans le cerveau, nous, nous l’avons sous les pieds !
    Il est vieux comme le diable, le monde qu’ils disent nouveau
    et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu…
    Vieux comme le diable…
    On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions ;
    Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle,
    sommes une jeunesse, Messieurs !
    Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de la fidélité !
    Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils,
    la créance humaine, la liberté de l’homme intérieur… ».
    (Général François-Athanase de Charette de La Contrie
    à ses officiers, Juin 1795)
    Tellement d’actualité, non?

  32. plus tard ce bonnet et cet hymne nous ont aidé à subsister comme nation.
    la caste au pouvoir n’a que le mot république à la bouche, fait référence à la révolution française et en même temps met tout en oeuvre pour détruire la nation pour mieux l’intégrer à l’europe notre nouvelle patrie ou zone économique plutot.

  33. “Ah, ça ira, ça ira, la Gueuse à la lanterne, ah, ça ira, ça ira, La Gueuse, on la pendra” ! Par ailleurs, il existe des paroles royalistes pour la Marseillaise – plusieurs versions. Ce n’est pas la musique qui est en cause (tout comme l’hymne actuel de la Russie est le même que sous les Soviétiques, mais avec d’autres paroles).

  34. J’ai lu sur Lyon Mag’ que Frigide appelait à proscrire des prochaines manifestations « foulards et lunettes de soleil » afin d’empêcher les « extrémistes » de perturber leur déroulement ? C’est une blague ???
    (intervention à Lyon vendredi après-midi)

  35. Merci monsieur.
    Je n’arrive pas non plus à chanter la marseillaise malgré la justification entendue il y a peu : elle aurait été purifiée par le sang de nos pères tombés en 14…(Stéphane si tu me lis :-))
    Je n’oublie pas les martyrs de Vendée, mes ancêtres emprisonnés à 7 ans, guillotinés, ou exilés.
    Henri V avait bien raison, et reprendre la main sur la culture implique forcément de changer les symboles.

  36. tout à fait d’accord, surtout habitant en Vendée et connaissant un peu ce qui s’y est passé… Ce bonnet phrygien me gêne beaucoup dans ces manifs tout comme les Marianne que l’on affiche en mascotte… quel est le rapport avec la défense du mariage et de la famille? Ce qui m’étonne aussi beaucoup c’est que personne ne trouve à redire des paroles de la Marseillaise, quelle horreur de parler d’un sang impur, et que l’on souhaite que ce même sang abreuve nos sillons, si ce n’est pas un puissant appel à la haine et à la vengeance… Bon cela dit je ne remets pas en cause tout cette mobilisation à laquelle nous participons activement mais sans couver-chef rouge et sans chanter la Marseillaise…

  37. L’évolution du mariage en France en quelques mots : sacrement (Ancien régime) ; société entre l’homme et la femme pour protéger la famille (depuis 1792); contrat entre duos indifférenciés (loi Taupira). Du mariage religieux au mariage civil, puis au “mariage républicain”, à la Carrier, improbable et mortifère.

  38. A chacun sa petite indignation, même si celle-ci est historiquement justifiée. Mais ne jouons pas les naïfs, M. Sevilla fait semblant de ne pas comprendre que c’est un coup porté à la gauche, et que là est l’essentiel. C’est un symbole de plus de la gauche autoproclamée “populaire” retourné contre elle, au même titre que la carmagnole détournée, les “ça ira, ça ira, ça ira, la loi Taubira on en veut pas”, La Marseillaise éructée entre une soutane et un versaillais, etc.
    D’ailleurs, le principe même de la manifestation n’est-il pas, au moins dans l’inconscient collectif, un truc de gauchiste ? De pseudo révolutionnaire ?
    La gauche est interloquée. Elle enrage mais ne trouve pas ses mots contre ces gens et, en l’occurrence, ces Marianne et c’est ce qui compte.
    Autrement dit, son avis d’historien doit être entendu, respecté et apprécié comme tel (d’autant plus qu’il n’est pas légion), mais cela reste un avis d’historien.

  39. M Sevillia à tout dit

  40. Ironie de l’histoire : M. Sevilla, tout talentueux qu’il est, oublie simplement qu’il écrit son billet sur un site (boulevard voltaire) dont le logo reprend justement le petit gavroche armé suivant “La Liberté guidant le peuple” de Delacroix, bonnet phrygien vissé sur la tête de la gueuse. Étonnant, non ? Mais on ne lui en veut pas.

  41. Merci, il faut faire pression pr faire cesser ces confusions qui ne représentent pas les manifestants: homophobie, liberté, marseillaise… Cessons de défendre ce qui est
    à la source même de ces lois!!! http://www.ndf.fr/poing-de-vue/19-04-2013/une-soiree-en-hollandie

  42. Merci, il faut faire pression pr faire cesser ces confusions qui ne représentent pas les manifestants: homophobie, liberté, marseillaise… Cessons de défendre ce qui est
    à la source même de ces lois!!! http://www.ndf.fr/poing-de-vue/19-04-2013/une-soiree-en-hollandie

  43. bonet phrygien = à la poubelle !!!

  44. Pourquoi les symboles ne changeraient-ils pas de camp? L’initiative des ces jeunes est réussie puisque ces images sont reprises partout. On ne manifeste pas pour nous, mais justement pour ceux qui ne sont pas dans nos rangs. Ne voyez-vous pas, justement, le coup porté au camp d’en face lorsqu’il voit que ses propres références sont utilisées, et qui ne sait pas quelles positions adopter face à ces jeunes?

  45. Bravo monsieur Sévillia, vous avez mille fois raison.
    Et non, pas d’accord avec Jibé : il ne s’agit pas de saper quoi que ce soit, il s’agit d’arrêter de choquer les gens pour le plaisir de manier des symboles.
    Ceux qui justifient le port du bonnet Phrygien n’ont tout simplement pas assez lu sur le sujet. Car il y a une différence entre savoir ce qui s’est passé et en être imprégné. Relisez le livre noir de la révolution Française, en particulier la partie concernant le martyr de Louis XVII et la vue du bonnet Phrygien vous donnera envie de vomir. A plus forte raison s’il est coiffé comme vous le dites par des filles de royalistes.
    Si c’est par dérision qu’elles le portent alors qu’elles le jettent au feu en fin de manif pour manifester leur sentiments à l’égard de ce symbole de l’horreur.

  46. En monarchie c’est la fleur de lys, sous l’Empire c’est l’aigle royale, en république c’est le bonnet phrygien.
    Tous les bustes officiels de Marianne sont couverts d’un bonnet phrygien.

  47. Très juste. Que l’on rende justice aux victimes de la Terreur. Nous ne sommes pas les héritiers de leurs bourreaux.

  48. En fait ma génération de trentenaires a un peu de mal à accepter les reproches venant de celle, molle, qui a accepté sans sourciller (hormis en 84)toutes les lois iniques qui ont été votées par notre parlement. Que certains se gardent de leurs commentaires qui divisent pour nous apprendre à manifester, et remercient cette jeunesse militante.

  49. Sans vivre dans le passé , il est un fait certain c’est que le bonnet phrygien est lié à la révolution et à ses horreurs . N’en déplaise à ceux qui nient la réalité historique .

  50. A Arnold,
    Si je comprend bien il ne faut pas trop vivre dans ses bouquins par conséquent en voyant une croix il ne convient pas que je me remémore celui qui y était suspendu il y a 2000 ans.
    Cela à un nom : “perte et gommage de toute mes racines” .
    Désolé mais si je veux comprendre le sens de l’expression “chemin de croix” je ne peux faire l’économie de son origine : Jésus-Christ et tout ceux qui derrière lui ont tenté de vivre au plus près de son exemple et l’on payés de souffrances indicibles.
    Qu’on le veuille ou non le bonnet phrygien est le symbole de la haine et de la barbarie vis à vis des chrétiens

  51. J’ai coutume de porter un bonnet phrygien rose aux manifs. Je suis jeune, il est vrai, mais pas si ignorant de l’histoire de mon pays et je suis parfaitement au courant des exactions de la Terreur bien que j’aie été élevé dans une école sous contrat largement inféodée à la pensée unique.
    Pourtant je porte ce bonnet phrygien rose avec une cocarde tricolore.
    N’est ce pas cocasse que ceux-là mêmes qui prétendent servir l’égalité, idéal revolutionnaire, se voient contrés par des gens qui manifestent en arborant justement un des symboles qui représente cet idéal dont ils se réclament ? Je ne porte pas un bonnet phrygien parce qu’il représente mon idéal, je porte un bonnet phrygien parce que je veux rappeler à ceux dont c’est le symbole qu’ils prennent un chemin qui s’écarte complètement des beaux idéaux qu’ils sont censés professer et suivre. Et je trouve très amusant de reprendre à notre compte le symbole de l’égalité et de la fraternité pour dénoncer ceux qui bafouent l’égalite, foulent au pied la fraternité en faisant des lois iniques.

  52. Débat tres intéressant
    En commençant la lecture des commentaires, je voulais abonder dans le sens de J. Sevilla (la vision hier des Mariannes m a vraiment déplu)
    Mais à ce stade des commentaires, je vois qu il y a des enjeux que je n avais pas perçus.
    Est il legitime de brouiller les symboles ?
    Dans un jeu de dupes, est-on sûr de ne pas être aussi dupé ?
    Une sorte de taqiya ?
    Je préfère garder une certaine intégrité.
    Les vendéens ont ils combattu avec les symboles républicains ?
    Dans un temps de confusion, assez de confusion…
    Nous voulons le secours du Ciel sans mettre sur nos étendards le Christ ?
    Que faisons- nous des mots de Notre Seigneur à Ste Margueritte Marie???
    Et si on veut remonter plus haut encore :
    IN HOC SIGNO VINCES
    Enfin, pourrait on aussi convoquer le droit des conflits (jus in bello) ?
    Est il loisible d utiliser les uniformes ennemis ? Il y est interdit d’user indûment du pavillon parlementaire, du pavillon national ou des insignes militaires et de l’uniforme de l’ennemi, ainsi que des signes distinctifs de la Convention de Genève.
    http://www.icrc.org/dih.nsf/full/195
    Bref, in fine, j’en reste finalement à ma 1′ impression:
    NON aux Mariannes
    Merci au SB !

  53. Nous avons eu cette conversation avec nos parents qui ont perdu TOUS leurs combats. Vous qui n’avez jamais réussi à secouer la France comme nous le faisons aujourd’hui, laissez donc notre génération utiliser d’autres armes que les vôtres. Et un combat à la fois.

  54. Merci Monsieur Sévilla de rappeler ces vérités aux Français qui ont malheureusement trop souvent la mémoire courte !!! Quant à moi, dès le début des manifestations, je me suis insurgée contre cet emblème de sinistre mémoire, mais évidemment sans succès ! Votre propos semble avoir été entendu hier 21 avril et j’en suis heureuse ! Exit le bonnet phrygien, il reste encore pas mal de scories révolutionnaires à virer pour retrouver l’âme française, mais patience, cela viendra, l’avenir est à nous avec Jésus Christ qui est “vrai Roi de France” et sa Reine Marie !

  55. A l’heure de la mondialisation, bonnet phrygien et Marseillaise n’étaient-il pas pour rappeler à nos élus que nous étions Français et que c’était aux Français de décider de leur avenir et non pas à une élite corrompue extérieure à la France ?

  56. Merci à Monsieur Jean Sevilla, je suis entièrement d’accord avec lui.

  57. Comme la svastika le bonnet phrygien est un symbole ancien venant d’Orient et detourné de sa fonction premiere…

  58. Qu’on le veuille ou non, les bonnets phrygiens et la Marseillaise font partie de l’imaginaire français, même si l’on est lucide sur la “liberté” qu’ils ont apportée. Ils sont symboles de contestation, qui en France est indissociable de l’idée de liberté. C’est aussi cela la France, quel que soit le jugement que l’on porte sur la Révolution française et son cortège de déracinements tyranniques : on n’efface pas 200 ans d’un coup de balayette. Alors ces jeunes le savent, croyez-moi, et cela ne les empêchera pas de porter leurs bonnets “frigidien”, malgré leur lucidité vis-à-vis de la Révolution, et malgré leur lucidité aussi vis-à-vis de Frigide Barjot !
    Personnellement, la Marseillaise est pour moi l’hymne de ceux qui ont servi la France jusqu’à la mort ces derniers siècles, quelque soit leur bord, et qui ont irrigué de leur sang la terre où se lève aujourd’hui cette génération.
    Ne nous rejouez pas le coup du drapeau blanc, s’il vous plaît, et vivez dans (je n’ai pas dit “avec”) votre époque. Nous ne sommes plus en 1793, ni en 1873, ni en 1968 : nous voulons aujourd’hui construire le monde de demain sur ses racines d’hier.

  59. Bien sur comment ne pas penser aux chouans qui étaient des gens comme tout le monde, … comme nous !

  60. Ce n’est pas nier la réalité historique que retourner ses autels et symboles au profit de la vérité : bien des églises ont ainsi été bâties sur d’ancien sites païens comme bien des fêtes religieuses ont été instaurées à la place de fêtes païennes.L’appropriation du bonnet phrygien, loin de cautionner le passé est une arme retournée contre les bigots laïcistes.

  61. Absolument d’accord. Le bonnet phrygien est un symbole jacobin, tyrannique et maçonniste, porté par des personnes qui ont assassiné des chrétiens en tant que tel en 1792-1794, et devenu par la suite un symbole républicain (Surtout pour les 1er et 3e républiques) il n’a donc rien à faire dans une manifestation populaire pour la Vie et le bon sens, d’inspiration chrétienne mais non non-partisane

  62. Que chacun vienne avec les coiffes de sa région : exemple : la coiffe bigoudène. C’est tout de même symbolique pour les Bretons que nous sommes.

  63. 220 ans après le soulèvement vendéen :
    Quelle pitié de voir ces filles (de “bonnes familles” ?) débraillées et vulgaires, coiffées de ce bonnet à la couleur …SANG
    se trémoussant comme des diablesses, leur code civil à la main … !
    La Vendée pardonne mais n’oublie pas …!

  64. A Monsieur Sévillia : Ne soyons pas si sévères. Vous avez certes raison, historiquement parlant. En revanche, il faut surtout y voir la réappropriation de symboles de la République par des jeunes gens de 20 à 25 ans qui osent dire, dans le froid de nos nuits, sans violence, en silence et en écoutant de grands auteurs, sous la menace des “forces de l’ordre” qu’avec Egalité, il y a aussi Liberté et Fraternité. Soutenons-les sans réserve aucune. Aurions-nous imaginé, un an auparavant, toute une jeunesse qui a chanté la Marseillaise à pleine voix et murmure maintenant l’Espérance ?

  65. L’argument historique est exact, mais la com’ a pris parfois la place de la culture, et il faut bien admettre que les arguments des jeunes dans ces commentaires sont pertinents: brouiller les pistes, prendre la gauche à son propre piège, inventer des nouveaux moyens de protester… Ce qui me gêne, c’est le nom du site sur lequel parait cet article: boulevard VOLTAIRE!!! J’aime beaucoup les papiers qui y paraissent, mais se réfugier sous la houlette de Voltaire quand on est Catho, n’est-ce pas brouiller les symboles, Mr Sévillia?

  66. Le bonnet phrygien est, plus sûrement, le fils des Bonnets Rouges de Basse-Bretagne (1675).
    Cette révolte contre l’oppression fiscale et politique fut un terrible défi à l’absolutisme royal.

  67. Attention, l’inculture n’est pas là où l’on croit. Le bonnet phrygien était avant tout un symbole de liberté (les rois mages sont souvent repris avec cette coiffe – par exemple sur les mosaïques byzantines de la basilique Saint-Vital de Ravennes datant de 525). Que la gueuse révolutionnaire ait repris ce symbole est un affront. Bravo à ces jeunes filles de le reprendre pour le faire passer du côté de la vérité! Il faut les encourager!

  68. Exact, le bonnet phrygien est l’emblême de la guillotine et que dire du mot “citoyen” mis à toutes les sauces ?

  69. Jean Sevilla rejoint Léon Bloy :
    “…le buste plâtreux d’une salope en bonnet phrygien.” (La Femme Pauvre)

  70. Je suis loin d’être inculte…et j’approuve ce que dit Jean Sevillia.
    Mais je ne perçois pas les choses de la même façon.
    Je me place ici sur un plan non pas “culturel” mais “émotionnel”.
    Et “quand je vois un bonnet phrygien” dans les manifs de la MPT, sur la tête de ces femmes qui brandissent un code civil, et que j’entends la Marseillaise je ne pense pas au passé.
    Pour moi elles représentent la France dont je suis fière, la Loi qui protège la famille, et la révolte légitime du peuple français.
    L’image est forte et parlante sur notre territoire, et dans le monde.

  71. Ces jeunes ont suivi des cours d’éducation civique et ils passent aux travaux pratiques en détournant les symboles de la République au service des droits des plus faibles :
    BRAVO A EUX !
    L’utilisation du bonnet phrygien est médiatique, subversive et terriblement efficace !! Le gouvernement passe pour un repère de privilégiés (vu leur patrimoine publié, ce n’est pas faux d’ailleurs…) et les Mariannes qui défendent le Code civil sont modestes et sexys (adhésion populaire garantie).
    Pour le reste, laissons les morts enterrer leurs morts.

  72. Je pense que dans toutes les manifestations ou nous partciciperont il faudra gentiment faire de l’education et expliquer a ces jeunes le véritable symbole de ce bonnet et que l’on ne peut pas accepter le signe de le déesse Mythra chez nous

  73. Ce bonnet phrygien me dégoûte littéralement.

  74. Le point de départ de la communication, c’est parler le même langage. En l’espèce, Monsieur Hollande est sourd, il nous faut donc parler le langage des signes!
    Marianne en est un pour les piètres républicains qui nous gouvernent. Je partage votre avis, Monsieur Sévillia; tout cela est bien triste et regrettable (et il nous est impossible de nous identifier à ce bonnet), mais pour parler aux chiens, peu d’autres moyens que de se mettre à quatre pattes et d’aboyer!

  75. Merci merci! Monsieur Sevilla ! Famille G

  76. Atroces souvenirs que ceux là ! horrible peuple qui les a accompli et il en reste quelque chose quand on lis certains commentaires haineux des pro mariage gay ou quand on découvre l’allergie incontrôlable de certains politique envers les catholiques:
    La Russie a demandé pardon à son histoire ils ont fait la démarche qui permet de réunir un peuple
    chez nous les massacres de la révolution restent une fierté ; les guerres combattues ensemble ont un temps unis les français mais aujourd’hui ce fossé entre les pro et anti mariage dit “gay” ranime la haine des sanguinaires
    à propos de politique j’ai reçu un enregistrement de 1968 ou Hollande est militant de droite et dit du mal des socialistes , je vais essayer de l’envoyer au salon beige
    confondant? non la politique c’est souvent de l’opportunisme

  77. Le bonnet phrygien fair couler beaucoup d’encre après beaucoup de sang. C’est vivre dans le présent que se souvenir du passé et Jean SEVILLIA est bon de nous le rappeler. Ne chérissons pas les causes des maux que nous combattons !, comme disait le Cl PIE, je crois ! Merci Monsieur de nous rappeler à la réalité, c’est aussi ça la culture !

  78. Ils galvaudent la notion de mariage, on galvaude le bonnet phrygien.Quoi de plus normal?
    Bien vu Baixas!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.